Comment définir sa stratégie de netlinking ?

La notoriété d’un site web est indispensable pour son référencement naturel. Pour développer cette notoriété, il est crucial de créer des backlinks vers les pages les plus pertinentes. Certes, il existe quand même des actions à mener pour réussir à acquérir des liens de qualité. D’où l’importance d’une stratégie de netlinking

Définir sa stratégie de netlinking : comprendre ce qu’est un netlinking

Source image : pixabay

Le netlinking est un ensemble de techniques et de méthodes permettant de créer des liens hypertextes externes ou des liens entrants vers son site web. On le nomme également le link building ou le linking externe. Le netlinking est la partie externe d’un site ou off-page et qu’il faudrait améliorer pour véhiculer son image de marque

Outre cela, le netlinking permet de : 

  • Bien travailler la notoriété d’un site web.
  • Améliorer la visibilité d’un site internet.
  • Attirer du trafic qualifié vers les pages à promouvoir.

Lorsqu’un site génère plus de trafic, il place un lien qui pointe vers un autre site. Ce dernier obtiendra alors beaucoup plus de visiteurs sur les pages ciblées. Pour générer un trafic de qualité, les liens entrants doivent alors provenir d’un site d’une thématique proche du site. 

Le netlinking contribue ainsi à l’amélioration du référencement naturel. Il faut donc savoir que Google peut réagir de la même façon qu’un visiteur ou un lecteur. Si la source est considérée comme fiable, le lien va apporter de la valeur ajoutée au contenu. Ce qui veut dire que la page de destination répond aux intentions de requête

Par ailleurs, il est normal de se demander : quelle est l’importance du netlinking dans une stratégie SEO. En général, le netlinking a pour objectif la création et l’acquisition des backlinks. Il permet ainsi de : 

  • Améliorer l’autorité de son site web.
  • Augmenter l’indice de confiance d’un site web.
  • Augmenter sa popularité et sa crédibilité auprès de Google et des autres sites web.

Notons que l’indice de confiance d’un site web est calculé en fonction de : 

  • La proximité des backlinks.
  • La pertinence des backlinks.

On peut d’ailleurs voir le taux de confiance de son site grâce à quelques outils comme : 

  • Majestic SEO.
  • Ahrefs.

Enfin, une bonne stratégie de netlinking est efficace pour : 

  • Les annonceurs et les éditeurs de sites.
  • Les internautes.
  • Les moteurs de recherche.

Les éditeurs et annonceurs profiteront de : 

  • Plus de trafic de qualité sur leur site.
  • Un meilleur taux de conversion.
  • Une amélioration du ROI.

Les moteurs de recherche faciliteront leur indexation grâce aux liens hypertextes. Ces robots d’indexation vont alors parcourir beaucoup plus rapidement le web. Les liens hypertextes permettent aussi de : 

  • Découvrir de nouvelles pages.
  • Connaître la fraîcheur des anciennes.

Définir sa stratégie de netlinking : les étapes

Pour une stratégie de netlinking efficace, il est crucial de faire une liste des étapes. Il est possible de faire appel à un spécialiste en référencement pour se faire accompagner.

Faire une analyse concurrentielle 

La première étape consiste à analyser certains données de ses concurrents et savoir où on en est au niveau du référencement naturel. Il faudrait alors rechercher leurs mots clés principaux sur Google. Ensuite, on analyse les 10 premiers résultats de la SERP. 

Il est important d’obtenir le score d’autorité de leurs mots clés pour avoir un petit aperçu de leur stratégie de netlinking. On va alors analyser leur : 

  • Indice de confiance.
  • Taux de confiance par thématique.
  • Nombre de domaines référents.
  • Quantité et qualité de backlinks.
  • Provenance de liens externes.

Sélectionner les bonnes pages pour les liens externes

Cette étape repose sur la stratégie commerciale de la marque. L’idée est alors de : 

  • Augmenter son trafic.
  • Améliorer sa notoriété.

Il faudrait alors tenir un blog et créer des contenus en travaillant un grand nombre de mots clés. Il faudrait ensuite faire évoluer sa visibilité sur le moteur de recherche. Pour trouver les pages de destination lors de la création des backlinks, il faudrait : 

  • Analyser le potentiel SEO de chaque page.
  • Contrôler la SERP.

Optimiser les pages de destination

Il est important d’optimiser les pages de destination en quelques étapes : 

  • Utiliser un outil d’analyse type SEOQuantum.
  • Contrôler le score d’optimisation de la page.
  • Effectuer des mises à jour.

Il faut faire une mise à jour : 

  • Du contenu.
  • Du thème.
  • Du sujet à traiter.
  • Des facteurs techniques.

Il ne reste plus qu’à : 

  • Définir son budget.
  • Définir le nombre de liens nécessaires.
  • Trouver des sites de qualité dans la même thématique.
  • Varier les ancres de lien.
  • Faire un calendrier de netlinking.
  • Analyser l’efficacité de la stratégie.

Source image à la une : pixabay

Faut-il inclure des backlinks en nofollow dans sa stratégie SEO ?

De nombreux référenceurs s’interrogent sur l’utilité des liens nofollow dans une stratégie SEO. Et pourtant, il existe une grande nuance entre un lien nofollow et un lien dofollow. Il convient alors de bien comprendre le sens de ces termes avant de l’inclure dans sa stratégie SEO. Nous vous en dirons davantage dans cet article. 

Stratégie SEO : comprendre ce qu’est un backlink en nofollow

Source image : pixabay

En stratégie SEO, il existe ce qu’on appelle lien entrant vers son site web en provenance d’un autre site ou de plusieurs sites. Pour être bien positionné dans les moteurs de recherche, il est important d’obtenir des liens que l’on appelle backlinks. Ils doivent être obtenus à partir des sites de qualité. 

Il faut inclure dans une stratégie SEO, les liens de retour en plus de la création d’un contenu à forte valeur ajoutée. Le netlinking permet de ce fait de : 

  • Booster sa notoriété auprès du public.
  • Bien positionner son site web dans le moteur de recherche.
  • Etre cité par de nombreux sites d’autorité.

Les liens entrants sont donc indispensables en SEO. Notons qu’en stratégie de référencement naturel, on doit tenir compte de deux critères importants : 

  • Les critères on-page.
  • Les critères off-page.

Les critères off-page concernent le netlinking. C’est un ensemble de méthode pour : 

  • Acquérir des liens entrants.
  • Démontrer la popularité du contenu et ce grâce aux liens.

Tous les backlinks ne sont donc pas utiles car certains ne permettent pas d’être indexés par Google. Certains liens ne sont pas non plus de très bonne qualité. Il faut qu’ils obtiennent une bonne note auprès de Google. Mais les liens nofollow sont-ils efficaces ou non ? 

Un lien nofollow signifie tout simplement : 

  • Ne pas indexer. 
  • Ne pas suivre. 

On indique donc aux Crawlers de ne pas suivre ni indexer le lien. Cela signifie également que l’on souhaite casser le lien avec un site externe. Il existe plusieurs raisons d’utiliser le nofollow en stratégie SEO. Mais certains pratiquants affirment qu’il n’est pas très utile si on veut remonter un site web plus haut dans le moteur de recherche

Stratégie SEO : l’utilité des backlinks en nofollow

Si un nofollow est précisé sur un lien, cela peut vouloir dire beaucoup de chose pour Google. C’est une pratique courante et utiliser lorsque : 

  • Les mots de l’ancre ne sont pas en corrélation avec la page de destination.
  • On indique l’URL de son site dans les commentaires des forums ou de blog.
  • On maitrise déjà son e-réputation.
  • On souhaite mettre un lien vers un site que l’on vient de dénoncer ou que l’on qualifie de mauvaise qualité.

Les backlinks en nofollow concernent les liens sortants ou les liens nuls et ne seront pas pris en compte par les algorithmes de Google. Ils peuvent être très utiles en stratégie SEO surtout lorsqu’on débute dans le monde du référencement web. Si on veut d’ailleurs faire des liens No-Follow, il va falloir : 

  • Cocher une case dans un CMS.
  • Ajouter manuellement la balise rel à son lien (rel=”nofollow”).

Stratégie SEO : l’impact des backlinks en nofollow

Il faut savoir que le lien nofollow est l’opposé du lien dofollow. Ce dernier transmet du PageRank à la page ciblée ou pointée. 

Cela dit, les backlinks nofollow n’ont aucun impact majeur sur le référencement naturel. On utilise un lien nofollow afin de :

  • Avoir plus de trafic ciblé.
  • Etre naturel possible.

En effet, les liens nofollow sont considérés comme naturels aux yeux de Google. Il faudrait alors les insérer en ajoutant simplement l’attribut  rel= »nofollow ».

Enfin, on évitera aussi de :

  • Mettre des Nofollow sur des liens internes.
  • Nommer le lien en utilisant la mauvaise balise.
  • Inclure des liens Dofollow partout.
  • Utiliser des Dofollows dans des commentaires.

Source image à la une : pixabay

Quelle est l’architecture de site idéale pour le SEO ?

L’architecture d’un site est indispensable dans l’organisation, mais aussi dans la hiérarchisation des pages d’un site web. Mais elle représente aussi un atout majeur pour le référencement naturel. Il faut en prendre en considération avant la conception d’un site internet. Mais comment concevoir une architecture de site idéale pour le SEO ? Le point. 

L’architecture de site : un atout SEO

L’architecture d’un site web est indispensable, car elle joue sur : 

  • La navigation de son site internet.
  • Le référencement naturel.
  • L’expérience utilisateur.

Un site internet a besoin d’une bonne architecture. La structure de son site web doit ressembler à un arbre. Il faut penser à l’arborescence du site en mettant la page d’accueil en haut de l’arbre et les autres pages en dessous. 

Une mauvaise architecture pourrait avoir un impact lourd sur son référencement naturel. En référencement naturel, une bonne architecture constitue un critère essentiel qui influe directement sur le positionnement du site internet dans les moteurs de recherche. 

Une structuration détermine également : 

  • Son niveau de qualité.
  • Le positionnement du site dans les SERP.

Chaque page doit alors correspondre à une URL et à un mot clé. Cela permet aussi de favoriser une bonne visibilité de la page web. 

Un site internet bien structuré permet d’obtenir un meilleur classement sur les moteurs de recherche. Outre cela, lorsque la structure de son site internet est mauvaise, il ne sera pas référencé sur les moteurs de recherche. Il a donc un impact sur son référencement naturel. 

L’architecture de site : les différents critères

En SEO, il faut prendre en compte de certains critères comme :

  • Le budget de crawl.
  • La vitesse de chargement.
  • L’index mobile.
  • La syntaxe des URL.

Ces quatre critères permettent de :

  • Optimiser l’architecture de son site.
  • Améliorer son positionnement dans les résultats de recherche.

Comme l’arborescence permet d’améliorer le taux de conversion de son site internet, on prend en compte les critères tels que : 

  • La qualité du contenu.
  • La vitesse de réponse du serveur.
  • Les mises à jour.
  • La profondeur des pages.

Pour le SEO, la vitesse de chargement est aussi cruciale. Si le temps de chargement est très lent, les conséquences sont néfastes : 

  • Une mauvaise indexation par les robots.
  • Une conversation au ralenti ou moins efficace.
  • Un impact sur l’expérience utilisateur.
  • Une augmentation du taux de rebond.

Enfin, les URL en SEO sont aussi importantes. L’URL permet de localiser un élément sur un site web. Elle doit être : 

  • Unique.
  • Propre à chaque page web.
  • Rediriger vers une page.

En SEO, il est impératif de bien positionner les mots clés dans l’URL. Une URL optimisée améliore son positionnement dans le moteur de recherche. 

Bien entendu, une URL ne fait pas partie des critères d’indexation prioritaire pour Google. L’URL peut fournir aux moteurs de recherche des informations sur : 

  • Le contenu.
  • La cible.
  • Le contexte d’une page internet.

De ce fait, l’URL permet de : 

  • Optimiser l’architecture web de son site internet.
  • Améliorer son référencement naturel.

L’architecture de site : les conseils pour son SEO

Source image : pixabay

Pour bien structurer son site web, il est important de bien choisir les mots clés les plus pertinents. On doit travailler les liens des pages afin d’améliorer son SEO dans les résultats du moteur de recherche. 

Il est aussi conseillé de définir la hiérarchie du contenu pour : 

  • Améliorer l’arborescence du site web avec efficacité.
  • Bien positionner les liens dans les premiers résultats.

Il faudrait également adopter une structure pyramidale en décomposant son site en différents niveaux de contenu. Une structure pyramidale permet de : 

  • Optimiser son arborescence.
  • Faciliter la compréhension des internautes.

La page d’accueil doit être en haut de l’ossature de sa plateforme. Elle doit être considérée comme la porte d’entrée dans son site internet. 

Source image à la une : pixabay

Comment bien choisir l’extension du nom de domaine ?

L’extension d’un nom de domaine est indispensable que ce soit pour la conception d’un site web que pour son référencement. Le domaine est la base de son site internet. Son choix doit être minutieux ainsi que son extension. Pour mieux choisir la bonne extension pour son nom de domaine, encore faut-il comprendre son intérêt pour son site web.

L’extension du nom de domaine : la signification 

Source image : pixabay

L’extension du nom de domaine se reconnaît facilement. Il correspond généralement au suffixe placé à droite du nom de domaine juste après le point : « .com/ .org… ».

Chaque nom de domaine est unique, mais non l’extension. Un nom de domaine se termine toujours alors par une extension précise en fonction : 

  • Des ambitions de la marque ou de l’entreprise.
  • De sa zone de diffusion.

Il faut savoir que les premières formes d’extensions du nom de domaine avaient pour objectif de : 

  • Classer les différents noms de domaine selon leur fonction : sites commerciaux, blog…
  • Représenter l’identité d’un site sur internet.
  • Conditionner sa présence sur les moteurs de recherche et particulièrement Google.

Il existe différents types d’extensions. Elles sont choisies suivant : 

  • La nature du site web.
  • Le positionnement stratégique.
  • Les réglementations de chaque territoire.

Mais il existe aussi des extensions réservées aux sociétés et aux marques. 

Zoom sur les différents types d’extension du nom de domaine

Il existe, en général, 4 types d’extension du nom de domaine : 

  • L’extension .com.
  • L’extension .org.
  • L’extension .net.
  • L’extension .co.

 

L’extension .com 

L’extension .com est une extension courante dans les années 90. Elle s’adresse généralement aux entreprises commerciales. Elle est généralisée de nos jours du fait de l’absence de restriction. Elle est considérée comme la norme en extension de nom de domaine.  On l’utilise souvent pour : 

  • Les entités commerciales.
  • Les sites vitrine.
  • Les sites institutionnels.
  • Les réseaux sociaux.
  • Les adresses e-mail.

L’extension .org

L’extension .org est un dérivé du terme « organisation ». Cette extension est destinée aux organisations et associations à but non lucratif. On l’utilise aussi pour d’autres types de sites internet : 

  • Projets open source.
  • Communautés.
  • Services publics.
  • Etc.

Il faut savoir que l’extension .org est beaucoup plus disponible par rapport à l’extension .com. 

L’extension .net

L’extension .net est dérivée du terme réseau. Cette extension était autrefois destinée aux organisations qui traitent des réseaux de communication. Elle est aussi généraliste de nos jours, car on peut aussi l’employer dans le secteur de la publicité

L’extension .co

L’extension .co a été créée à cause de la saturation des domaines en .com. Elle était réservée uniquement aux sites qui habitent en Colombie le Co. 

Extension du nom de domaine : les critères de choix 

Le choix de l’extension du nom de domaine dépend généralement de certains critères.  L’extension assure la protection d’une marque ou d’une entreprise. Il faut alors choisir entre les trois types d’extensions suivants :

  • Les extensions de domaine “génériques”.
  • Les extensions de domaine “géographiques”.
  • Les extensions de domaine spécifiques.

Les extensions génériques ne sont pas ouvertes au public. Le choix d’extension de domaine doit être basé sur un point de vue stratégique pour son site web :

  • L’objectif de son site internet.
  • La limite de son budget.
  • La localisation.
  • L’optimisation du référencement naturel.

Le rôle de son site internet 

Le choix de l’extension dépend de l’objectif de son site web : 

  • Blog personnel.
  • Site web.
  • Organisation non gouvernementale.

Le budget

Chaque extension du nom de domaine n’a pas le même prix. Plus la demande en extension .com est forte, plus le prix grimpe en flèche. Mais il est inutile de dépenser une fortune sauf si le choix de l’extension est jugé rentable. 

La localisation 

La localisation compte énormément dans le choix de l’extension de domaine. Celle-ci est utile lorsqu’on souhaite cibler un marché à l’échelle internationale. Elle permet aussi d’améliorer le référencement naturel. 

L’optimisation de référencement SEO

Le référencement naturel a aussi un impact sur l’extension de nom de domaine. Il faut alors choisir la meilleure extension pour : 

L’extension doit être compatible avec son ciblage marketing. 

Source image à la une : pixabay

Comment avoir un bon profil Google My Business ?

Google My Business est un outil de Google qui permet de renforcer la présence d’une entreprise sur internet ou plutôt dans les résultats de recherche. Cet outil incontournable présente un intérêt crucial aux entreprises souhaitant se positionner en première page de Google. Mais comment optimiser son profil Google My Business ? On vous explique tout. Continuer la lecture de Comment avoir un bon profil Google My Business ?